Four Grand-Mère, fabricant de fours à bois dans les Vosges depuis 40 ans

Four Grand-Mère est né de l’association entre 2 entrepreneurs vosgiens, amis depuis l’école. Jean-Luc Tisserant et François Georges, âgés alors d’une vingtaine d’années, rêvent d'indépendance et de leur pays natal.

Pour revenir travailler près de leur village d’origine, Jeanménil, ils créent l’entreprise de maçonnerie générale Tisserant et Georges, en unissant leurs savoir-faire. Jean-Luc Tisserant possède une formation de métallurgiste, avec une expérience en fonderie, alors que François Georges maîtrise le dessin industriel.
Pendant les premières années, l’installation de cheminées à foyer ouvert est surtout une activité d'appoint pour occuper le personnel pendant les périodes d'intempéries, fréquentes dans les Vosges.

1981 : la fabrication des fours à bois débute à Jeanménilpublicité FGM

En 1979, Jean-Luc Tisserant et François Georges s'installent enfin à Jeanménil même.
Mais l’hiver 1980-81 est rude pour les entreprises du bâtiment dans les Vosges. C'est alors que germe l’idée de fabriquer de petits fours à bois pour particuliers. Les deux amis d'enfance les veulent beaux et solides. Ils optent pour des fours en briques, avec une ossature en béton réfractaire de chamotte, armée de fibres en acier inoxydable.

Jean-Luc Tisserant et François Georges réalisent et perfectionnent le prototype du four Marmiton, avec un briquetage fait à la main. Ce modèle, encore en vente aujourd’hui, remporte vite un réel succès. La marque Four Grand-Mère vient de naître !
L'année suivante, Four Grand-Mère crée un modèle de plus grande taille. C’est le four 950 Brique, qui devient rapidement une référence chez les professionnels de la pizza. Des fours de plus en plus imposants complètent progressivement la gamme.publicité FGM2

1989 : Four Grand-Mère fabrique ses premiers fours à sole rotative pour les professionnels

Four Grand-Mère crée alors une nouvelle gamme de fours à bois dédiés aux boulangers. Ces fours à sole traditionnelle, fixe puis rotative, utilisent la chauffe directe par foyer à gueulard inférieur ou latéral. Ainsi, la flamme traverse la chambre de cuisson, ce qui permet à ces fours de bénéficier de l’appellation recherchée de pain cuit au feu de bois.

En 1989, Jean-Luc Tisserant et François Georges brevètent les fours à sole rotative et plateaux tournants pour les pizzérias. Le pizzaïolo peut poser sa pizza sur un plateau animé d’une double rotation, à l'image du mouvement des planètes. Grâce à cette technique ingénieuse, la pizza cuit sans manipulation et en un seul tour de sole.

Au cours des années 90, Four Grand-Mère construit des fours pour l’industrie agro-alimentaire capables de cuire plus de 1500 pizzas à l’heure, avec enfournement et défournement automatiques. Le succès est immédiat, en France comme à l'international.FGM en 1991

2005 : l'entreprise change de mains

À partir de 2004, les deux fondateurs préparent la transmission. Quelques mois plus tard, Xavier Renahy prend les rênes de Four Grand-Mère.
Il développe notamment la gamme pour camions-pizzas et food-trucks. Il crée des fours plus légers comme le 1030 et le Pro-R, un four à sole rotative produisant en moyenne 50 pizzas par heure.

2014 : la marque réaffirme le choix de l'authenticité

Lorsque Xavier Renahy prend à son tour sa retraite, Anne-Laure et François Célérier, tous deux issus de l’industrie, lui succèdent. Pour le couple, qui avait déjà remarqué l'entreprise depuis plusieurs années, c'est un véritable coup de cœur.
Les deux dirigeants, séduits par les valeurs de qualité et d’authenticité de la marque, veulent que cet état d'esprit transparaisse plus clairement.
Pour cela, ils développent la communication numérique et créent une nouvelle identité visuelle, accompagnée d'une signature qui respire la convivialité : le temps du bon !

En 2017, les Fours Grand-Mère rejoignent également le réseau des Ambassadeurs des Vosges, pour contribuer à valoriser le territoire dont ils sont si fiers.

2018 : Four Grand-Mère se lance dans la fabrication de fours à bois design

En 2018, Four Grand-Mère crée une nouvelle gamme de fours à bois design, à la fois innovants et écologiques. Alf, Fred et Alfred cassent les codes de la cuisson traditionnelle au feu de bois et remportent plusieurs prix de design.

2020 : l'entreprise obtient le label Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV)EPV-RF

Ce prestigieux label, décerné par l'État français, distingue l'excellence de nos produits. Il récompense également certains de nos savoir-faire uniques au monde, comme les fours briquetés en kit et les fours à sole rotative et plateaux tournants.

Aujourd'hui, Four Grand-Mère a déjà vendu plus de 20 000 fours de toutes tailles dans plus de 50 pays ! L'entreprise réalise chaque année 40 % de son chiffre à l'export.
Pour poursuivre sa croissance en restant fidèle à ses racines, elle a aussi emménagé il y a quelques mois dans un bâtiment écodurable, à quelques mètres de ses ateliers de fabrication.